La lettre du Port Boite a photos Outils Echo des quais

ESCALE PAQUEBOT SEVEN SEAS EXPLORER

Envoyer Imprimer PDF

 

 seven seas explorer

Le paquebot SEVEN SEAS EXPLORER fera escale dans la baie de Saint Jean de Luz le 27 septembre prochain de 8 H 00 à 22 H 00.

Ce paquebot, en provenance du Verdon (France) et à destination de Bilbao (Espagne), transporte à son bord environ 750 passagers en majorité d'origine américaine.

Informations : Olivier Hautin - 05.59.46.58.81 -  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

ESCALE PAQUEBOT NATIONAL GEOGRAPHIC ORION

Envoyer Imprimer PDF

MV Orion2 

 

Le paquebot NG ORION fera escale dans la baie de Saint Jean de Luz le 18 septembre prochain de 8 H 00 à 13 H 00.

Ce paquebot, en provenance de Bordeaux (France) et à destination de

Pasajes (Espagne), transporte à son bord environ 100 passagers en majorité d'origine américaine.

 

Informations : Olivier Hautin - 05.59.46.58.81 -  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

ESCALE PAQUEBOT CRYSTAL SYMPHONY le 2/09/17

Envoyer Imprimer PDF

 

 

crystal symphony

 

Le paquebot CRYSTAL SYMPHONY fera escale dans la baie de Saint Jean de Luz le 2 septembre

prochain de 8 H 00 à 18 H 00.

Ce paquebot, en provenance de Bordeaux (France) et à destination de

Bilbao (Espagne), transporte à son bord environ 745 passagers.

Informations : Olivier Hautin - 05.59.46.58.81 -  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 

 

 

ESCALE DU SIRENA LE 9 AOÛT 2017

Envoyer Imprimer PDF

Le paquebot SIRENA fera escale dans la baie de Saint Jean de Luz le 9 août

prochain de 8 H 00 à 22 H 00.

Ce paquebot, en provenance de Bordeaux (France) et à destination de

Bilbao (Espagne), transporte à son bord environ 675 passagers en majorité

d'origine américaine.

Ce paquebot a déjà fait escale à Saint Jean de Luz.

Informations : Olivier Hautin - 05.59.46.58.81 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

ESCALE DE L'EUROPA 2 LE 2 AOÛT 2017

Envoyer Imprimer PDF

Le paquebot Europa 2 fera escale le 2 août prochain, de 8 H 00 à 14 H 00,

dans la rade de Saint Jean de Luz.

Le paquebot est en provenance de Bilbao (Espagne) et à destination de Bordeaux (France),

avec à son bord des passagers en majorité d'origine allemande.

Informations : Olivier HAUTIN - 05 59 46 58 81 -  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

   

ESCALE DU SILVER SPIRIT LE 18 JUIN 2017

Envoyer Imprimer PDF

Le paquebot Silver Spirit fera escale le 18 juin prochain de 8 H 00 à 21 H 00,

dans la rade de Saint Jean de Luz.

Ce paquebot, en provenance du Verdon (France) et à destination de Bilbao (Espagne), transporte

à son bord environ 450 passagers, en majorité d'origine américaine.

Ce paquebot a déjà fait escale à Saint Jean de Luz.

Informations : Olivier HAUTIN - 05 59 46 58 81 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

ESCALE DE L'INSIGNIA LE 04 06 2017

Envoyer Imprimer PDF

Le paquebot INSIGNIA fera escale le 4 juin 2017 de 12 H 00 à 19 H 00, dans la baie de

St Jean de Luz.

Ce paquebot est en provenance de La Corogne (Espagne) et à destination du Verdon (France),

et transporte à son bord environ 680 passagers d'origine américaine et australienne.

Ce paquebot a déjà fait escale à Saint Jean de Luz en 2015.

Informations : Olivier Hautin - 05 59 46 58 81 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

ESCALE DU NAUTICA LE 28 05 2017

Envoyer Imprimer PDF

Le paquebot NAUTICA fera escale le 28 mai prochain de  8 H 00 à 17 H 00,

dans la rade de Saint Jean de Luz.

Le paquebot est en provenance de Bilbao (Espagne) et à destination de Bordeaux (France),

avec à son bord environ 650 passagers de diverses nationalités dont une majorité d’Américains.

Ce paquebot a déjà fait escale l'an dernier à Saint Jean de Luz.

Informations : Olivier Hautin - 05 59 46 58 81 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

tarifs 2017

Envoyer Imprimer PDF

TARIFS 2017

Les tarifs appliqués sur le Port de pêche de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure sont des tarifs publics. Leur établissement,

la modification de leurs taux, de la structure et des conditions d’application sont soumis à la réglementation en

vigueur et notamment au Code des Ports Maritimes.

Les tarifs doivent être présentés au Conseil portuaire pour avis consultatif.
Ils sont communiqués aux usagers par le concessionnaire sur simple demande.

La CCI Bayonne Pays Basque, concessionnaire, est tenu de respecter une égalité de traitement entre les

usagers du Port qui utilisent, dans les mêmes conditions, les installations et services de la concession.

A télécharger (PDF) : tarifs 2017

 

Escale du paquebot BREMEN

Envoyer Imprimer PDF

Le paquebot BREMEN arrivera le 20 octobre 2016 dans la baie de Saint Jean de Luz.

Le paquebot, en provenance de Bordeaux (France) et à destination de Santander (Espagne), transporte

132 passagers, en majorité d'origine allemande.

Ce paquebot a déjà fait escale à St Jean de Luz en 2005.

Informations : Olivier Hautin - 05 59 46 58 81 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

ESCALE DU PAQUEBOT NAUTICA LE 26/09/2016

Envoyer Imprimer PDF

Le NAUTICA fera escale au Pays Basque le 26 septembre de 07h00 à 23h00, dans la rade de St Jean de Luz.

Le paquebot est en provenance dr Bordeaux (France) et à destination de Bilbao (Espagne) avec à son

bord environ 700 passagers de diverses nationalités dont une majorité d’Américains.

C'est sa première venue dans la rade de St Jean de Luz.

Informations : Olivier Hautin - 05 59 46 58 81 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

ESCALE PAQUEBOT SIRENA LE 1er/08/2016

Envoyer Imprimer PDF

 

Le paquebot SIRENA est arrivé lundi 1er août 2016 à 7 h à la baie de Saint Jean de Luz et

repart le même jour à 17 h.

Le paquebot en provenance de Bilbao et à destination du Bordeaux, transporte 666 passagers d'origine

en majorité américaine.

 

Escale des paquebots SIRENA et Christal Symphony le 12 et le 15 août 2016

Envoyer Imprimer PDF

Le SIRENA fera escale au Pays Basque le 12 août de 10h00 à 20h00, dans la rade de St Jean de Luz.

Le paquebot est en provenance du Verdon (France) et à destination de Gijon (Espagne) avec à son

bord 501 passagers de diverses nationalités et une majorité d’Américains.

Le Christal Symphony arrive à St Jean de Luz le 15 août 2016 à 7h00 et repart le même jour à 19h00.

Ce n’est pas la première venue de ce paquebot, en provenance de Bordeaux et à destination de Lisbonne.

Il transporte 760 passagers en majorité d’origine américaine mais également d’autres nationalités.

Informations : Olivier Hautin - 05 59 46 58 81 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

ESCALE PAQUEBOT CRYSTAL SYMPHONY LE 27/05/16

Envoyer Imprimer PDF

 

crystal symphony 

 

La saison 2016 accueille 16 escales de paquebots de croisière.

C'est un axe de développement dans lequel sont impliqués la communauté portuaire, les partenaires

touristiques et les communes.

Le paquebot Crystal Symphony était prévu d'arriver ce jeudi 26 mai 2016 à 7 h à la baie de Saint Jean de Luz et de

repartir le vendredi 27 mai 2016 à 16 h.

Le Crystal Symphony est arrivé le 27 mai au lieu du 26 à cause de la houle à la baie de St Jean de Luz

Le paquebot en provenance de Bilbao et à destination du Verdon, transporte 922 passagers d'origine

américaine et japonaise.

 

 

 

BILAN 2015 CRIEE SAINT JEAN DE LUZ-CIBOURE

Envoyer Imprimer PDF

Au Pays basque le bond de 22,3 % du prix moyen compense largement la baisse du tonnage..  
A 32,91 millions d'euros la halle à marée de Saint-Jean-de-Luz-Ciboure affiche au final un chiffre

d'affaires en progression de 16,2%.

 

La suite dans l'article joint

ordagna-aout2012

 

Inauguration centre administratif de la pêche

Envoyer Imprimer PDF

INAUGURATION DU CENTRE ADMINISTRATIF DE LA PECHE
Aile Est des Récollets
Vendredi 6 novembre 2015 à 17h30 au Port de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure


Après l’incendie de ses anciens locaux en 2007 et des relogements provisoires, le Centre Administratif

de la Pêche a emménagé en juin 2015 dans ses locaux situés dans l’aile Est des Récollets.

Cet ancien couvent qui date du XVIIe siècle a été réhabilité spécifiquement pour héberger les 14 structures

professionnelles concernées. Concessionnaire du port, la CCI a acquis et rénové le bâtiment pour le compte

de son propriétaire, le Département. Cet investissement de 1,64 million d’euros a été porté par la CCI qui

a bénéficié d’un soutien financier à hauteur de 410 876, 76 € de l’Europe, de l’Etat, de la Région Aquitaine

et du Département des Pyrénées Atlantiques au titre de l’Axe 4 du FEP.  

 

Le métier de crieur au Port de St Jean de Luz / Ciboure

Envoyer Imprimer PDF

Pour rencontrer Dominique, il faut se lever tôt. Sa journée débute aux alentours de 4h du matin.

Crieur depuis 36 ans sur le port de St-Jean-de-Luz / Ciboure, Dominique a vu évoluer le métier

et a évolué avec lui.

Le crieur est la personne qui organise, gère et pilote la vente du poisson frais à la criée. Une fois débarqué,

le poisson est pesé et mis en lots dédiés à la vente. Ce travail s’effectue la nuit et doit être terminé vers 4h.

Chaque lot est identifié par un code barre qui sert au crieur pour la génération d’un catalogue papier récapitulatif.

C’est la première mission de Dominique.

 

Criee-St-Jean-de-Luz

Du bâton au clavier

En effet, depuis 1996 et l’entrée de l’informatique à la criée, les méthodes de ventes ont beaucoup changé. «Le métier de crieur a beaucoup évolué avec l’arrivée de l’informatique. Il a fallu changer quelques habitudes mais on y a gagné en temps et traçabilité.» Avant, la vente à la criée se faisait à la voix. « 10 à 20 acheteurs se regroupaient autour des lots de poisson en vente. C’est le crieur qui menait la vente, au bâton. Evidemment, c’était beaucoup plus long et beaucoup plus fatiguant, il fallait crier pendant 2 ou 3 heures. Sans parler des discussions animées voire des litiges à trancher. »

Dorénavant, la vente en elle-même se fait dans un amphithéâtre avec écran géant et pupitres individuels. « Bien sûr, au début il y a eu quelques bugs mais tout le monde a maintenant adhéré à ce nouveau mode de vente. » Car l’arrivée de l’informatique a modifié les habitudes mais aussi les horaires de chacun.

Pour les pêcheurs comme pour les mareyeurs et poissonniers, l’horaire a été avancé. « Les pêcheurs doivent débarquer leur poisson plus tôt pour que le listing de tout le poisson du jour soit prêt avant l’arrivée des premiers acheteurs. Les mareyeurs ont alors un créneau de 2h pour venir voir les lots de poissons. A 6h, je débute la vente. »

Traçabilité, contrôle et gain de temps

De sa cabine, Dominique pilote la vente. Les mareyeurs devant leurs écrans la suivent avec attention. Ils ont chacun un boîtier à disposition pour se positionner sur les lots qui les intéressent. « L’amphi est plutôt silencieux aujourd’hui mais ce n’est pas tous les jours si calme. S’ils ne veulent pas rater de vente, les mareyeurs doivent rester concentrés. Ça va très vite. » En effet, les lots défilent très vite sur les écrans, et le prix encore plus ; à la baisse suite au lancement de l’enchère par Dominique, puis à la hausse si par cas deux acheteurs se positionnent sur la marchandise dans la même fraction de seconde.

L’achat est également devenu anonyme : «  Les mareyeurs ne savent pas ce que font leurs concurrents.» Dominique note un autre grand changement « Ce n’est plus moi qui adjuge, c’est la machine, ce qui a un peu déshumanisé la vente. » Par contre, l’informatique facilite la traçabilité et le contrôle des achats des lots de poissons. « Dès la fin de la vente, le mareyeur repart avec ses achats et son bordereau récapitulatif, espèce par espèce. Il peut contrôler avant de charger sa marchandise. Les bordereaux qu’il fallait venir chercher le lendemain, c’est terminé. »

Le métier de crieur porte maintenant mal son nom mais Dominique l’apprécie toujours autant. Avec l’informatique, il a gagné en efficacité et en traçabilité. « Il y a moins de proximité avec les acheteurs, mais, globalement, c’est une bonne évolution. »

 

Criee-St-Jean-de-Luz-3Criee-St-Jean-de-Luz-2

 

TARIFS 2016

Envoyer Imprimer PDF

Les tarifs appliqués sur le Port de pêche de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure sont des tarifs publics. Leur établissement,

la modification de leurs taux, de la structure et des conditions d’application sont soumis à la réglementation en

vigueur et notamment au Code des Ports Maritimes.

Les tarifs doivent être présentés au Conseil portuaire pour avis consultatif.
Ils sont communiqués aux usagers par le concessionnaire sur simple demande.

La CCI Bayonne Pays Basque, concessionnaire, est tenu de respecter une égalité de traitement entre les

usagers du Port qui utilisent, dans les mêmes conditions, les installations et services de la concession.

A télécharger (PDF) :

TARIFS

 

 

Assocation UHAINA

Envoyer Imprimer PDF

Association Uhaina, apprendre l’art de ramender.
 

L’association Uhaina, la vague en basque, a été créée en 1997. Une soixantaine de familles, d’Hendaye à Capbreton,

adhère à cette association qui mène des actions en faveur des familles de marins. Tous les mardis, elle tient une

permanence dans un local de la criée du port de St-Jean de Luz/Ciboure, mis à disposition pour son activité.

En cette période de l’année, les adhérentes actives de l’association sont en plein préparatifs de l’arbre de Noël ;

animation pour laquelle elles ont récolté des fonds en organisant entre autre la fête du thon, la fête du ttoro ou

encore une braderie.

Installées dans le hall de la criée, rencontre avec Rosette et Irène, ramendeuses à Ciboure.

Depuis 2 ans, l’association a mis en place des formations d’apprentissage du métier de ramendeuse.

Rosette et Irène, ramendeuses à la retraite mais régulièrement en activité sur le port de St Jean de Luz / Ciboure

animent les sessions de formation.

Le constat de départ est assez simple. « Il est temps pour nous de prendre vraiment la retraite. On aimerait

que des jeunes prennent la relève. C’est pour cela qu’on organise ces formations de ramendage. On souhaite

transmettre notre savoir et notre savoir-faire. » En effet, les 2 sœurs travaillent toujours à la réparation

de bolinches dans leur atelier ou au port.

Ramender, plus qu’un métier

Ramender, c’est réparer un filet de pêche. Métier féminin quand il s’agit de réparer les filets des bolincheurs –

la spécialité de Rosette et Irène, il est réservé aux hommes quand il s’agit de réparer les filets de chalut.

Le métier de ramendeuse demande beaucoup d’investissement et de disponibilité. « On peut être appelée

à tout moment pour réparer un filet sur le port. Mais on peut également rester un long moment sans activité.

 Sur le port de St Jean de Luz / Ciboure, on travaille encore pour 4 bolincheurs. L’activité de ramendeuse

dépend de leur activité.  Et depuis quelques années, la tendance est à la baisse. » Bien plus qu’un métier,

c’est une passion… prenante.

Former à ramender

Ces formations ont donc pour vocation de transmettre à une relève éventuelle le savoir-faire des ramendeuses.

« Avant, à l’usine on était une trentaine de ramendeuses à ne faire que ça. Aujourd’hui, sur le port,

nous ne sommes plus que 2. »

Les formations dispensées ont lieu 1 fois par semaine, 2h tous les mardis après-midi. Au programme,

on apprend les techniques de réparation d’un filet, de la couture en cas de déchirure au montage d’un filet complet –

miniature bien entendu, en passant par l’apprentissage de la maille.

Ramender c’est un métier. « On a suivi 3 ans de formation à l’école à 14 ans et on a acquis notre expérience

à l’usine ensuite. A notre époque, le choix était vite fait : l’usine à poisson ou ramendeuse. On a choisi le ramendage. »

Alors ici pas de planning précis mais plutôt l’envie d’apprendre et de transmettre par la pratique

« comme on nous l’a appris à l’école ».

Des formations ouvertes à tous

« Avant la création de l’association, quand nous étions simplement un groupe de femmes de marins, nous

avions suivi une formation à l’ancienne école de pêche, animée par l’aumônier des marins, Mikel Epalza.

Il y a 2 ans, nous avons souhaité relancer cette activité en proposant des formations gratuites et ouvertes à tous. »

C’est ainsi que d’octobre à juin dernier, venus de tout le Pays Basque, des stagiaires assidus sont venus apprendre

les bases du ramendage. « Contrairement à nous, ils sont venus, poussés plus par la curiosité que par la nécessité

ou la volonté d’apprendre un métier. On a même formé des chasseurs pour qu’ils soient capables de réparer leurs

filets dans la palombière. Nous, on aimerait bien former 1 ou 2 femmes de marins.» concluent Rosette et Irène.

 

Si la formation au ramendage vous intéresse, n’hésitez pas à contacter l’association Uhaina au 05 59 47 05 53

 

UHAINA FILETS2FILET2UHAINA2

 

 
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 2